Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ne Tirez pas sur le Poulet moqueur

Ne Tirez pas sur le Poulet moqueur

Critiques et états d'âme d'une poule littéraire

Publié le

De temps à autre, on regarde sa bibliothéque, et on se dit "Oh mon dieu, j'ai vraiment un livre avec ce titre là?". La vie sexuelle des super-héros, c'est tout à fait ça. C'est aussi le genre de livre qu'on a acheté par pure curiosité (ou, dans mon cas, parce que je trainais dans un magazin avec une amie et qu'elle a repéré ça totalement par hasard). On ne connait rien de l'auteur (l'italien Marco Mancassola), on ne sait pas trop à quoi s'attendre, et pourtant, on se laisse tenter... A nos risques et périls?

La quatième de couverture nous informe que nos amis super-héros ont depuis longtemps "raccroché", et vivent désormais une vie normale. Enfin, normale, c'est une façon de parler. Car comme le promet le mot "sexuel" dans le titre, mot qui va vous obliger à planquer votre bouquin dés que vous croisez le regard de quelqu'un, la vie de quelques super héros en particulier (à savoir Mr Fantastic, Batman et Mystique) est loin d'être triste. A vrai dire, le roman est composé de 5 histoires bien distinctes: une sur chacun des héros, une sur un personnage appellé Bruce de Villa, journaliste, et un épilogue sur Superman. Et là, j'aime autant vous avertir tout de suite: si vous êtes un fan de comics, si vous êtes du genre à considérer certains personnages comme "sacrés", alors ne touchez pas à ce livre. En particulier le chapitre sur Batman. Oui, il y a "sexe" dans le titre, mais on ne s'attend pas forcément à quelque chose de trash. Heureusement, le livre a tout de même une intrigue, et un développement des personnages... Particulier. J'ai été légérement troublé par la représentation de Red Richards, alias Mister Fantastic, qui au lieu d'être le leader des 4 Fantastiques (dont le nom n'est même pas mentionné une seule fois), scientifique génial et lié à sa famille, devient fraichement divorcé, solitaire qui a le malheur de se lier à une femme beaucoup plus jeune que lui, est, au final, est franchement déprimant. Je ne m'attendais pas à me sentir aussi mal pour un personnage dans un livre portant sur la vie sexuelle des super-héros. C'est d'ailleurs le seul. Dur de sympathiser avec Batman (sans vouloir gâcher le "suspens", ça se termine trés mal pour la chauve-souris), ou même Mystique. Qu'est-ce qui lie ces personnages entre eux, d'ailleurs? Le résumé clame qu'ils ont tous reçu "des lettres de menaces qui visent leur vie sexuelle". Ce qui est plutôt innexact. Les lettres de menaces sont des lettres d'adieu (non vraiment. " Adieu Mr Fantastic", ce genre de choses), et au final, quand on connait l'identité du tueur, il n'est pas vraiment question de leur vie sexuelle... Parlons du dénouement, d'ailleurs. Qui en veut à la vie de nos héros? Le livre ne fait pas un mauvais travail avec cette intrigue, même si on est loin du suspens d'un trhiller, on a au final envie de savoir comment ça va finir. Et, honnêtement, j'ai été trés déçue. Le dénouement arrive trés vite. Et on reste à peine une vingtaine de page sur notre final. Je pense d'ailleurs que c'est le problème avec ce livre: Le dosage. La première histoire, celle de Mr Fantastic, dure presque 250 pages, soit quasiment la moitié du livre, tout ça pour en venir à une conclusion, qui bien que tragique, ne fait pas vraiment avancer l'histoire. Donner un peu plus de temps aux autres personnages aurait été une bonne idée.

Même si j'ai déconseillé ce livre aux fans de comics un peu plus haut, il est tout de même conseillé de s'y connaitre un peu. On n'est jamais vraiment perdu, vu que les personnages principaux sont relativement connus, mais avoir quelques notions permet par exemple de savoir qui est Namor, qui fait quelques apparitions... Cependant, la lectrice de comics en moi n'a pas pu s'empêcher de grincer des dents à certains détails. Plus de 200 pages sur Mr Fantastic sans mentionner la Torche Humaine, Dr Doom ou même sa fille, Valéria (on parlera beaucoup de Franklin en revanche)... La relation entre les différents personnages n'est pas toujours satisfaisante, mais n'est pas non plus si mauvaise, l'auteur a bien étudié certains aspects des personnages qu'il a choisit, mais à négliger beaucoup trop de détails et changer beaucoup trop de caractéristiques qui étaient l'essence même des personnages (Red Richards n'a pas vraiment l'air d'un génie, et Mystique n'est plus une rebelle anti-humains), ce qui au final, ne fait pas forcément justice au livre.

Verdict final? Bien qu'il ne soit pas extraordinaire, ce livre remplit au moins un objectif: il fournit un divertissement, et on se prend à l'intrigue, bien qu'il ne parvienne pas à nous faire apprécier tout ses personnages, et malgré quelques scénes qui vont trop loin (encore une fois, fans de Batman, ne touchez pas à ce bouquin). Domage qu'on perde du temps sur certains détails et qu'on en néglige d'autres, et domage que le peu de suspens retombe assez mal. La vie sexuelle des super-héros est exactement ce qu'il promettait d'être: un ovni, une curiosité, qui ne doit son originalité qu'aux personnages choisit et à l'angle de leur vie que l'auteur a choisit d'aborder. Définitivement pas conseillé aux fans purs et durs qui ne supportent pas qu'on touche à leur héros, mais quelques lecteurs (avertis tout de même, vu la nature de certains passages) pourraient bien apprécier cet étrange petit ouvrage.

Commenter cet article

Mey-Chui 15/11/2012 16:53

Honte à moi, vu le temps que j'ai mis à venir voir ton blog!
Ça fait des semaines que je l'ai en favoris (ainsi que celui de ton ami le Pingouin), et je ne l'avais pas encore regardé sérieusement...

Evidemment, sur ce blog j'y retrouve les couleurs militaires (comme c'est surprenant)!
J'ai toujours aimé ces couleurs, alors le design me plait.
Seul petit truc que je trouve gênant, c'est le vert du nom de ton blog... Perso j'ai un peu de mal à lire, il ne ressort pas assez ._.
A part ça, c'est vraiment sympa! Je viendrai y faire un tour régulièrement ;)

Mh, parlons de l'article maintenant!
C'est vrai qu'il est un peu tassé, et faire davantage de paragraphes aurait apporté plus de confort à la lecture, m'enfin, c'est pas non plus chiant à lire comme ça ^^
Sinon, ce livre... Rien que le titre me donne envie de le lire! *sbaf*
C'est pas très commun comme bouquin, ça, "La vie sexuelle des super-héros", franchement ça m'intrigue!
Surtout pour voir ce qu'il se passe avec Batman!! Même si je ne me considère pas comme une fan de Batman, j’apprécie le personnage, et je suis très curieuse de voir ce que l'auteur lui a réservé xD

Bref, je dois aller à la Fnac pour le livre "Cinquante Nuances de Grey", alors si je trouve "La vie sexuelle des super-héros", je vais sûrement me laisser tenter :P

En attendant je vais lire ton article sur Misery!

A bientôt Taisa :)

La Poule 17/11/2012 13:27

Honnêtement, en littérature érotique, c'est dur de trouver quelque chose de bon, surtout à notre époque, mais un truc qui détruit la condition des femmes à ce point, c'est encore plus mauvais que Twilight (d'ailleurs, ce truc a commencé par être une fan fiction de Twilight, on ne se demande même pas comment les clichés immonde sont arrivés là xD). C'est pas de l'érotisme, c'est du mauvais porno, avec son lot de stéréotypes insultant pour tous :P

Mey-Chui 16/11/2012 14:47

Mais de rien :D
Ah, je n'avais pas vu qu'il devenait blanc une fois la souris dessus x)

Pour Cinquante Nuances de Grey, j'ai lu une bonne partie des avis sur la fnac et... Je ne vais pas l'acheter finalement xD
(surtout si niveau érotisme c'est de la daube >.>)

La Poule 16/11/2012 12:08

Merci pour ce gros commentaire, mon fidèle lieutenant :D
Pour le design du blog, je ne gère pas encore à 100% overblog, y'a beaucoup de chose que j'aimerais modifier mais qui m'échappent... Pour le titre du blog, quand tu passes ta souris dessus, il devient blanc, mais c'est vrai que la couleur verte ressort pas assez... A améliorer!

Honnêtement, le livre est assez sympa à lire, mais il y a certains passages qui peuvent mettre mal à l'aise x3.
Et ne lis pas Cinquante Nuances de Grey, c'est une honte pour les femmes! D:
( et niveau érotisme, c'est à peu près aussi excitant qu'un reportage sur les cloportes)

Le Pingouin 05/09/2012 23:49

UN ARTICLE !
UN ARTICLE !
UN ARTICLE !

Le Pingouin 29/08/2012 00:39

Moi je critiquerais un peu moins la forme... Elle me va bien. En revanche, ce sont les nombreuses fautes d'orthographes qui piquent les yeux. (je me permet de le dire car on m'a pourri un peu sur mon blog, pour ça. Alors vu que j'ai souffert, je fais souffrir les autres, MOUHAHAHA !!!)
Sinon, l'article en lui-même, bah il est fun, et il dévoile un ouvrage que je n'aurais pas imaginé exister...

Le Pingouin 29/08/2012 23:54

Béh oui ! (il y a un bouton "correcteur" dans le panneau des articles... Il suffit de cliquer dessus)

La Poule 29/08/2012 12:58

Hé, mais c'est normal, c'est pas agréable de lire un gros pavé plein de fautes! (ça m'étonnait aussi que mon correcteur ne souligne rien du tout, je pense qu'il a du buguer, du coup quand je me suis relue, j'ai survolé ça très vite ^^" ). N'est-ce pas que c'est un drôle de petit ouvrage?

Titi ! 28/08/2012 23:27

La première chose que je me suis dit en voyant ton article c'est "Oula v'la le pavé !". Enfin c'est pour te dire qu'à mon avis tu devrais aérer un peu plus ton article, faire plus de paragraphes et des alinéas.
Et puis j'ai trouvé cet article un peu plus confus que le précédent, ce qui est peut-être du au fait que tu connaisse moins ce livre sur le bout des doigts que "Misery" ? Parce que tu passes d'un sujet à un autre très rapidement et on s'y perd en fait, enfin moi je m'y suis perdu en tout cas. Et vu qu'il n'y a presque pas de paragraphe, ça donne envie de s'arrêter de lire plutôt que d'aller juste au paragraphe suivant (ou précédent).
Sinon pour tout le reste j'ai trouvé très bien, continue de nous intéresser comme ça Poule ! :)

(P.S : il y a deux "m" à dommage) :p

La Poule 29/08/2012 12:57

(rien que ton pseudo m'a fait marrer, Titi xD )
Merci pour ce commentaire! Je suis d'accord en ce qui concerne les paragraphes, et peut-être aussi le manque de clarté, je pense que ça vient de la forme particulière du livre: Misery, je le connais par cœur, j'ai pas eu de mal, mais là c'est plusieurs histoires qui se croisent, et comme certaines ne sont pas très développées, j'ai pas jugé bon de trop en parler... En plus, le livre étant un peu spécial, je me rends compte que la critique fait plus de sens si on l'a lu. Breeeef. Merci ;)

Hébergé par Overblog